FANDOM


Paradis du batifolage

Trois des tomes de la série du Batifolage, dédicacés par Jiraya.

La Série du Batifolage (イチャイチャ, Icha Icha) correspond à des ouvrages pour adultes écrits par Jiraya suite au flop consécutif à la publication de son premier recueil de nouvelles : Récits Héroïques d'Ermites Shinobis.[1] La série Icha Icha se base sur les expériences amoureuses de leur auteur et, plus particulièrement, les rejets successifs qu'il a connus avec Tsunade.[2] Afin que la collecte d'idées et les descriptions soient fidèles à la gente féminine, Jiraya épie souvent les femmes dans les bains publics.[3] Connaissant un succès phénoménal, la vente des romans octroie à Jiraya une certaine stabilité financière.[4] Kakashi Hatake est tellement fan de la série Icha Icha qu'il va même jusqu'à lire les romans pendant qu'il converse ou qu'il combat.[5]

Romans connusModifier

  • Le Paradis du Batifolage (イチャイチャパラダイス, Icha Icha Paradaisu) est le premier livre de la série, écrit en trois parties. L'intrigue se résume comme suit : « Le personnage principal et l'héroïne, tous deux novices en amour, débutent une relation dans laquelle leurs yeux s'ouvrent progressivement à l'amour. »[6] Dans Gaara Hiden - Le Mirage d'une tempête de sable, il est dit que Gaara lit cet ouvrage afin d'en apprendre davantage sur les relations sociales et amoureuses mais, au final, il se sent davantage confus après sa lecture. Dans Konoha Shinden - Équipe Ninja du Parchemin, on apprend également qu'une adaptation cinématographique est en tournage dans une des villes du Pays du Feu, non loin de la frontière avec le Pays des Sources Chaudes. Lorsque Mirai Sarutobi questionne Gaï Maito à propos du genre de ce film, il devient rapidement gêné et change de sujet.
  • La Furie du Batifolage (イチャイチャバイオレンス, Icha Icha Baiorensu) est le deuxième livre de la série. Ebisu déclare qu'il préfère largement ce tome au précédent.[6] Une adaptation sur grand écran est également prévue pour cet ouvrage, si on se réfère à l'épisode 101 de Naruto.
  • L'Innocence du Batifolage (イチャイチャイノセンス, Icha Icha Inosensu) fait suite à son prédécesseur. Lorsqu'il est interrogé à ce sujet, Jiraya explique que ce roman est encore au stade d'écriture, les recherches n'étant pas finalisées. Cependant, il précise que le thème traitera d'une romance pure et innocente.[6]
  • La Stratégie du Batifolage ((イチャイチャタクティクス, Icha Icha Takutikusu) est le troisième ouvrage de la série et se voit publié trois ans après le dernier volume. Naruto Uzumaki en offre un exemplaire à Kakashi, en précisant que la lecture est « totalement ennuyeuse ». Il utilise d'ailleurs cet ouvrage à son avantage lors de l'épreuve des clochettes pendant laquelle il affronte Kakashi aux côtés de Sakura Haruno. Jiraya, quant à lui, pense que son disciple est tout simplement trop jeune pour pouvoir apprécier ce genre de lecture.[7] Avant de perdre la vie, Jiraya utilisa cet ouvrage pour délivrer un message secret concernant la véritable identité de Pain. Afin de décoder ce message, Kakashi fut contraint de lire, avec embarras, certains passages à voix haute à Shikamaru Nara qui, quant à lui, fut dépité par ce qu'il venait d'entendre.[8]. Dans Naruto Shinden, Kakashi encouragea Sasuke Uchiwa à prendre exemple sur des scènes de l'ouvrage, afin d'améliorer ses rapports avec sa fille, Sarada Uchiwa. Pensant bien faire, il surnomma la jeune fille « Adorable Cacahuète » et elle se sentit vexée car elle pensait qu'il avait oublié son prénom. Par la suite, Sasuke la couvrit de son manteau car, comme expliqué dans le livre, ce geste a un succès phénoménal auprès des femmes. Mais son manteau est beaucoup trop grand et Sarada se sentit tellement embarrassée par le comportement de son père qu'elle finit par fuir. Rétrospectivement, Kakashi prit conscience que les standards présentés dans le livre ne sont plus d'actualité et qu'ils ne sont pas non plus censés fonctionner sur une fillette de l'âge de Sarada.

AnecdotesModifier

  • Sur la couverture du chapitre 531 de Naruto, on peut voir Kakashi tenir un autre ouvrage du Batifolage s'intitulant Paradigme de l'Érotique (エロエロパラダイム, Ero Ero Paradaim).
  • Dans l'épisode 177 de Naruto, Naruto termine le manuscrit du dernier roman de Jiraya afin que ce dernier ne perde pas de temps pour l'entraîner. Ce manuscrit est acheminé par erreur, via voie postale, au daimyô du Pays des Crocs à la place d'un traité de paix. Trouvant le manuscrit très intéressant, le daimyô décide de cesser la guerre en cours avec le Pays des Griffes.
  • Dans le premier film de Naruto, la célèbre actrice Koyuki Kazahana est engagée pour jouer dans l'adaptation cinématographique du Paradis du Batifolage.
  • Dans le jeu vidéo Naruto: Ultimate Ninja 3, un exemplaire de Icha Icha Strap (Signifiant littéralement : Paradis du Ligotage) peut être offert à Ebisu.
  • Dans Rock Lee : Les Péripéties d'un ninja en herbe, il est parfois fait mention des livres Icha Icha Pooltime (Signifiant littéralement : Batifolage à la Piscine), Icha Icha Emotion (Signifiant littéralement : Batifolage et Sentiments), Icha Icha Dynamic (Signifiant littéralement : Batifolage Dynamique) et Ero Ero Install (Signifiant littéralement : Ambiance érotique).
  • Dans l'épisode 127 de Boruto, Boruto Uzumaki, Sarada et Chôchô Akimichi tentent par tous les moyens de se procurer un exemplaire du roman pour adultes mais leurs plans sont réduits à néant par leurs aînés jugeant qu'ils sont bien trop jeunes pour ce genre de lecture.
    • Dans ce même épisode, on apprend que Naruto avait conservé plusieurs exemplaires des livres de son défunt maître, sûrement en la mémoire de ce dernier.

RéférencesModifier

  1. Naruto chapitre 382, page 8
  2. Naruto chapitre 367, page 8
  3. Naruto chapitre 91, pages 3~4
  4. Naruto chapitre 150, pages 7~8
  5. Naruto chapitre 5, page 4
  6. 6,0 6,1 6,2 Hyô no Sho, pages 104~105
  7. Naruto chapitre 245, page 11
  8. Naruto chapitre 407, page 12
* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .