Naruto Wiki
Advertisement
Naruto Wiki
Ceci est l'article sur le sceau. Pour les autres utilisations, voir Kama (homonymie).

Le Kâma est un sceau qui sert de sauvegarde comprimée des données biologiques d'un membre du clan Ôtsutsuki. Il peut être gravé sur le corps d'un individu compatible à sa réception, appelé réceptacle (, utsuwa). Au fil du temps, les données biologiques contenues dans le Kâma vont progressivement dégeler et écraser celles du réceptacle jusqu'à ce qu'il se transforme complètement en Ôtsutsuki. Lorsqu'un Ôtsutsuki meurt, son âme (, tamashî) migre vers l'un de ses réceptacles, et lorsque le processus de dégèlement des données de son Kâma est terminé, il se réincarne (転生, tensei) dans le corps de son réceptacle.

Pendant le processus de dégèlement des données, le réceptacle peut apprendre à activer le Kâma et à utiliser une partie de la puissance et des capacités de l'Ôtsutsuki. Si le processus n'est pas terminé, l'Ôtsutsuki peut se manifester et prendre possession du corps du réceptacle pendant un certain temps.

La compatibilité avec un Ôtsutsuki est extrêmement rare et imprévisible, et si l'individu n'est pas compatible, le rituel se solde généralement par une crise mortelle pour celui-ci. Il peut cependant arriver qu'un réceptacle incompatible survive au rituel, ce qui a pour effet de produire une variante unique du sceau appelée Kâma Blanc (白き楔, Shiroki Kâma). Les individus qui en sont pourvus ne peuvent plus servir de réceptacle à l'âme de l'Ôtsutsuki et ne peuvent donc pas être utilisés pour le processus de réincarnation. Toutefois, ils conservent les traits de l'Ôtsutsuki qui devait se réincarner, acquérant une puissance colossale et pouvant même se transformer en un tout nouveau Ôtsutsuki.

Apparence[]

L'apparence du Kâma avant d'être incrusté dans le corps d'un réceptacle.

Bien que le Kâma ressemble superficiellement à un sceau tatoué, il s'agit en fait d'un ardillon en forme de pyramide qui est intégré au corps du réceptacle. Une fois activée, la marque visible s'étend sur le corps de celui-ci prenant parfois des formes différentes selon les capacités utilisées. Généralement noires, ces marques peuvent également briller et luire d'une couleur particulière lorsqu'elles sont activées, et lorsqu'elles sont observées de près, elles semblent s'étendre selon des motifs ressemblant à des circuits imprimés microscopiques. Le Kâma peut produire une variété de motifs différents selon l'individu, l'endroit de son corps où il est intégré et les capacités auxquelles il a accès. Comme son nom l'indique, le Kâma Blanc est de couleur blanche plutôt que noire.

Réceptacles connus[]

Isshiki Ôtsutsuki[]

  • Jigen : il reçut son Kâma d'Isshiki Ôtsutsuki, après que ce dernier fut trahi et presque tué par Kaguya Ôtsutsuki, et le plaça sur son menton tout en fusionnant tel un parasite avec le cerveau de Jigen. Une fois activé, le sceau s'étend sur son visage et son corps de façon presque symétrique.
  • Kawaki : Isshiki réalisa que le corps de Jigen ne serait pas en mesure de supporter son chakra, il transféra donc sa marque sur la paume gauche de Kawaki via des expériences scientifiques et un rituel menés avec l'aide d'Amado. Une fois activé, le sceau s'étend sur le côté gauche de son corps en formant des motifs qui reflètent presque ceux de Boruto. Il se propage jusqu'à son œil gauche puis brille en rouge. Lorsque la marque progresse, la corne d'Isshiki apparaît sur sa tête. Kawaki perdit son Kâma lorsqu'Isshiki se réincarna dans le corps de Jigen. Cependant, la marque réapparut dans des circonstances inconnues. On estime que le Kâma d'Isshiki fut extrait de 80 % dans le corps de Kawaki avant son retrait.
  • Code : Parmi les précédents réceptacles incompatibles d'Isshiki figure Code, le seul réceptacle raté de tous les enfants rassemblés par Jigen qui survécut au rituel. En tant que tel, il porte un Kâma blanc, qui se trouve sur sa paume gauche. Comme Code n'est pas un réceptacle, son Kâma ne disparut pas à la mort d'Isshiki, et avant que son âme n'expire, Isshiki confia à Code le soin de perpétuer la volonté de l'Ôtsutsuki et lui demanda de devenir un nouvel Ôtsutsuki en sacrifiant Boruto ou Kawaki à Jûbi et en se nourrissant du fruit du chakra produit par l'Arbre Divin[1]. Lorsqu'il est activé, il s'étend en formant des marques blanches[2] le long de son côté gauche, formant un motif reflétant presque celui de Jigen, s'étendant jusqu'à l'œil gauche.

Momoshiki Ôtsutsuki[]

  • Boruto Uzumaki reçut la marque sur sa paume droite après avoir infligé un coup fatal à Momoshiki Ôtsutsuki en utilisant l'Orbe Tourbillonnant Parent et Enfant. Une fois activé, le sceau s'étend sur le côté droit de son corps en formant des motifs géométriques. Il se propage jusqu'à son œil droit puis brille en bleu. Lorsque la marque progresse, une corne semblable à celle de Momoshiki surgit et son œil droit se change en Byakugan. À la mort d'Isshiki, l'extraction du Kâma de Momoshiki était estimée environ entre 70 % et 80 %.

Capacités[]

Le Kâma absorbant du ninjutsu.

Lorsqu'il est activé, le Kâma améliore considérablement les capacités physiques de l'utilisateur et la puissance de son jutsu, et peut absorber les attaques basées sur le chakra comme le ninjutsu. Le Kâma peut également être utilisé comme support pour le Ninjutsu d'Espace-Temps, ouvrant à volonté des failles vers n'importe quel endroit, y compris des dimensions étrangères. Cette capacité semble être plutôt avancée car seul Jigen fut capable de l'utiliser seul, Boruto et Kawaki devant coopérer pour l'utiliser.

Les Kâma de Boruto et de Kawaki entrent en résonance (「共鳴」, kyômei) lorsqu'ils sont à proximité l'un de l'autre. Lorsque leurs Kâma entrent en résonance, cela leur permet apparemment de libérer tout ce que l'un ou l'autre avait précédemment absorbé. Cette résonance semble provenir des Kâma acquis de sources différentes, puisque Kawaki obtint le sien d'Isshiki (via Jigen), tandis que Boruto quant à lui, obtint le sien de Momoshiki. Isshiki et Amado théorisèrent que c'est cette résonance qui permit aux Kâma de Kawaki et de Boruto de s'extraire plus rapidement que prévu. Bien que Jigen soit capable de se synchroniser avec le Kâma de Kawaki pour ouvrir une faille spatio-temporelle, aucune résonance de ce type n'existe entre les deux, car Kawaki n'a pas connu cette croissance soudaine avant son contact avec Boruto.

Kawaki put l'activer à volonté lors de sa première rencontre avec Boruto et trois ans plus tard, Boruto fut également capable d'activer le sceau à volonté, tandis que Jigen fut tout à fait capable de l'activer quand il le désirait. Le Kâma de Boruto pouvait également être activé de force lorsque Kawaki activait le sien à proximité.

Avec l'aide de la science, Isshiki put transférer son Kâma de Jigen à d'autres individus, bien qu'avec un faible taux de réussite, car sur quinze sujets d'essai connus, treize furent confirmés comme étant morts, Kawaki étant le seul réceptacle compatible connu. Jigen montra également la capacité d'absorber le chakra de créatures semblables à des bijû et de forcer le Kâma de Kawaki à se synchroniser avec le sien pour qu'il ouvre un portail vers là où il se trouve.

Manifestation[]

Le Kâma prenant la forme de l'hôte Ôtsutsuki.

Dans certaines circonstances, l'Ôtsutsuki peut manifester sa volonté de posséder le corps du réceptacle, faisant en sorte que les marques changent de forme et que la partie environnante de son corps se transforme, subissant des changements qui peuvent inclure l'apparition des cornes caractéristiques des Ôtsutsuki et même l'activation de son dôjutsu. Cela ne semble être possible qu'après beaucoup de temps ou à la suite d'une résonance entre Kâma, et ne se produit généralement que lorsque le chakra du réceptacle est au plus bas et que le réceptacle est sur le point de perdre conscience.

Manifestation partielle de Momoshiki.

Alors que Jigen pouvait activer cet état librement, Kawaki ne put l'activer que partiellement sous le coup de la colère, Jigen étant surpris par la rapidité de sa progression. De même, Momoshiki ne put se manifester à travers le corps de Boruto que lorsque le garçon était évanoui et presque tué par Boro. L'utilisation prolongée de cette forme peut grandement user le corps du réceptacle : Momoshiki dut absorber le chakra de Naruto pour continuer à se battre jusqu'à ce qu'il élimine Boro via le corps de Boruto, pour finalement s'effondrer à la fin du combat. De plus, les réceptacles imparfaits peuvent se briser à cause de la puissance de l'Ôtsutsuki. Bien que Jigen put l'activer de son plein gré, il ne put supporter longtemps les pleins pouvoirs d'Isshiki et commença à se briser après un certain temps.

Réincarnation[]

Isshiki Ôtsutsuki réincarné grâce à Jigen.

Au fil du temps, les informations génétiques du réceptacle seront complètement écrasées par les données biologiques de l'Ôtsutsuki accumulées dans le Kâma, et à ce moment-là, le Kâma disparaîtra et l'Ôtsutsuki ressuscitera, prenant possession du corps du réceptacle et effaçant sa personnalité. Ceci est le véritable objectif du Kâma et il permet aux Ôtsutsuki de transcender la mort. Même si le corps du réceptacle meurt et est gravement endommagé et/ou n'est pas totalement compatible avec l'Ôtsutsuki, ou si l'Ôtsutsuki n'est que partiellement manifesté, tant qu'il existe et qu'il porte encore le Kâma, il restera viable pour que l'Ôtsutsuki puisse ressusciter à travers lui, ce qui guérira toutes les blessures qu'il a subies. Bien qu'ils soient reformés de manière pratiquement identique à leur corps précédent, les Ôtsutsuki conservent également tous les souvenirs, les compétences et les connaissances du réceptacle.

Amado nota qu'il n'existe aucun moyen connu d'extirper un Kâma d'un réceptacle, ni d'arrêter son processus de dégel, à part tuer le réceptacle en question avant que le processus de réincarnation ne s'achève ; même l'Ôtsutsuki qui place le sceau sur le réceptacle ne peut contrôler sa transmigration. Cependant, le processus final de réincarnation du Kâma ne se produit pas tant que l'Ôtsutsuki en question est en vie, c'est pourquoi Isshiki ne put renaître à travers le corps de Jigen, bien que le Kâma eut déjà extrait toutes les données dans le corps de Jigen. Dans un même temps, un réceptacle non compatible peut être utilisé pour effectuer une réincarnation imparfaite d'un Ôtsutsuki. Lors de la réincarnation, s'il y a d'autres Kâma implantés par la même Ôtsutsuki, ces Kâma supplémentaires seraient simultanément effacés. Amado pense qu'il s'agit d'une mesure de sécurité pour éviter les incarnations doubles du même Ôtsutsuki. Cependant, bien que les Kâma soient effacés, toutes les données des Ôtsutsuki qui furent déjà extraites le resteront. De même, le Kâma blanc ne disparaîtra pas si un Ôtsutsuki ressuscite via un Kâma complet.

Bien que cela ne fut testé, Kawaki théorisa que lui et Boruto pourraient être capables de produire leur propre Kâma, puisqu'ils ont chacun déjà plus de 80 % de leur corps transformé en Ôtsutsuki. Si cela s'avère vrai, cela pourrait potentiellement permettre à Boruto de survivre à la réincarnation de Momoshiki en se réincarnant ensuite à travers un réceptacle qui lui est propre. Kawaki théorisa également que Code, porteur d'un Kâma blanc, serait un candidat idéal pour que Boruto l'utilise comme réceptacle, car Code est compatible pour survivre au processus tout en n'étant le réceptacle de personne. Amado prétend pouvoir restaurer le Kâma de Kawaki, ce qui lui redonnerait l'accès aux pouvoirs de l'Ôtsutsuki dans son corps sans l'inconvénient d'être repris par Isshiki, puisque son âme a totalement disparu.

Inconvénients[]

Implanter un Kâma sur un réceptacle nécessite une énorme quantité d'énergie pour le faire ; lorsqu'Isshiki fut mortellement blessé par Kaguya, il n'eut pas assez de force pour en implanter un sur Jigen. Lorsqu'on implante un Kâma normalement, il semble n'y avoir aucun effet néfaste sur les potentiels réceptacles, qu'ils soient compatibles ou non, car ni Jigen ni Boruto ne souffrent d'effets négatifs ni de douleurs apparentes. Cependant, lorsqu'Isshiki tenta d'en placer un autre alors qu'il logeait dans le corps de Jigen, lui et Amado utilisèrent une méthode apparemment différente qui impliquait une aide scientifique, dans laquelle Isshiki activait le sceau de Jigen et le répandait sur un réceptacle, lui causant une douleur intense et, s'il était incompatible, le réceptacle mourrait dans la plupart des cas ; treize enfants étant morts de cette façon. Il est également possible qu'un échec soit au contraire doté du Kâma blanc, lui conférant le pouvoir pur d'un Ôtsutsuki mais pas en tant que réceptacle de son âme.

Le réceptacle inadéquat d'Isshiki s'effondrant.

Comme le nota Amado, le facteur le plus important de l'implantation du Kâma est le choix du réceptacle ; si un Ôtsutsuki utilise un réceptacle inadéquat pour une réincarnation, le corps sera incapable de supporter l'énorme quantité de chakra, et mourra très probablement en quelques jours. La compatibilité semble être rare, car sur les quinze enfants cobayes d'Isshiki, Kawaki fut le seul succès, et Isshiki lui-même nota à quel point l'affinité de Boruto avec le Kâma de Momoshiki est peu commune. Placer un Kâma sur un clone est inefficace, car la marque disparaît et ne se transfère pas à l'âme originale.

Une fois le Kâma implanté, le processus de dégel des données biologiques dans le réceptacle et la réincarnation finale s'initie automatiquement. Même l'Ôtsutsuki qui applique le Kâma ne peut contrôler le processus. Lorsqu'un Ôtsutsuki ressuscite, la disparition des multiples Kâma implantés sur d'autres réceptacles signifie qu'il est vulnérable à une mort certaine à moins qu'il ne puisse en implanter un autre, surtout s'il est acculé par les circonstances d'une résurrection dans un réceptacle imparfait.

Amado créa une drogue qui affaiblit le Byakugan. Il espérait à l'origine l'utiliser pour affaiblir Isshiki, et théorise que cette drogue peut empêcher Momoshiki de se réincarner à travers Boruto, puisque le Byakugan provient du clan Ôtsutsuki, et qu'affaiblir le kekkei genkai peut ralentir le processus de dégel du Kâma de Boruto. Des possibilités non testées conduisirent Amado à penser que le médicament pourrait nécessiter une prise constante, qu'une détérioration de la vue et même la mort pourraient en résulter, et il prévint Naruto qu'il ne devait pas laisser Hinata et Himawari en prendre.[3]

Un individu qui reçoit le Kâma est utilisable pour servir de sacrifice à Jûbi, car il devient un Ôtsutsuki. Cela reste dépendant de la quantité de données extraites dans le corps du réceptacle, Momoshiki ayant déterminé que Kawaki était viable parce que 80 % du processus fut achevé. Cependant, l'utilisation d'un tel réceptacle comme sacrifice entraînera la transformation du bijû en un Arbre Divin de taille inférieure et un fruit du chakra de qualité inférieure, car ils ne sont pas complètement transformés en Ôtsutsuki. Par ailleurs, même si les données sont entièrement extraites mais que le réceptacle doit encore renaître en tant qu'Ôtsutsuki, si ledit réceptacle est incompatible avec le Kâma au départ, la taille de l'Arbre Divin et sa capacité à produire un fruit s'en trouveront également réduites.

L'utilisation du Kâma en combat peut s'avérer éprouvante pour les utilisateurs moins expérimentés, d'autant plus lorsqu'ils sont déjà affaiblis, car Kawaki s'effondra rapidement après l'avoir utilisé contre Garô alors qu'il était déjà blessé après avoir affronté les robots de Kara, tandis que Boruto resta tellement affaibli après l'avoir utilisé pour la première fois qu'il s'effondra et dû être aidé pour rentrer à Konoha. De plus, son activation semble causer une certaine douleur à un utilisateur pas assez expérimenté, Boruto ayant exprimé une douleur à chaque fois qu'il activait son Kâma. Jigen ne semble pas souffrir de ces faiblesses car il est bien plus capable d'utiliser le Kâma que Boruto ou Kawaki, puisqu'il n'a jamais montré de réaction en activant le Kâma et que son utilisation lors de son combat prolongé avec Naruto et Sasuke n'eut aucun effet sur lui. Cependant, une faiblesse connue du sceau dont même Jigen semble souffrir est que les réceptacles incompatibles peuvent se briser en canalisant la pleine puissance du Kâma. Après avoir vaincu Naruto et Sasuke, la zone noircie du corps de Jigen se fissura et il se mit à pleurer. Peu après, il fut forcé de se retirer pour être réparé par Amado.

Le Kâma ne peut absorber que les substances constituées de chakra, l'utilisateur de la marque est donc vulnérable à la matière et à l'énergie qui n'utilise pas le chakra comme source, comme les virus et les flammes naturelles.

Anecdotes[]

  • Bien que sa lecture en furigana indique la prononciation « kâma » (カーマ), son orthographe en kanji est donnée comme kusabi (), un outil japonais ressemblant à un coin ou à une goupille, et son aspect complet lorsqu'il n'est pas intégré au corps d'un hôte a une apparence et une fonction similaires.
  • « Kâma » signifie « souhait », « désir » ou « envie » dans la littérature hindoue, et en japonais, c'est aussi une façon peu courante d'écrire « karma ». Ce dernier est utilisé comme sa traduction officielle dans les médias occidentaux.
  • Sarada Uchiwa théorisa, en raison de leur apparence similaire, que le Sceau de Création et Renouveau Suprêmes et le Kâma pourraient être liés.
  • Tout Ôtsutsuki qui a l'intention de se sacrifier pour que Jûbi se transforme en un Arbre Divin utilise le Kâma pour préparer un réceptacle à l'avance, pour leur réincarnation future.
    • À 80 % d'extraction des données dans un réceptacle à partir d'un Kâma, Momoshiki pense que cela est suffisant pour faire dudit réceptacle, un sacrifice pour Jûbi.
  • Dans l'anime, Isshiki tenta également d'appliquer le Kâma sur des adultes. Selon Garô, une chance de survie a un coût, car il fut lui-même choisi et survécut, mais au prix de son bras droit. Cependant, Garô n'obtint pas le Kâma blanc.

Références[]

  1. Boruto chapitre 55, pages 18~26
  2. Boruto chapitre 62, page 1
  3. Boruto chapitre 57, pages 15~16
Advertisement