C'était une jeune femme du clan Yuki qui vivait au Pays de l'Eau.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

La mère de Haku sous le choc.png

En raison des ninjas haïssant les utilisateurs de Kekkei Genkai, la mère de Haku cacha son pouvoir pour vivre une vie heureuse. Elle se maria avec un agriculteur et eu un fils, qu'ils appelèrent Haku. Malheureusement, Haku hérita le Kekkei Genkai de sa mère. En le découvrant, Haku le montra fièrement à sa mère. En sachant ça, la mère de Haku gifla son fils par crainte que les autres le découvrent et que le bonheur qu'elle avait construit jusqu'alors se détruise. Elle dit à son fils de montrer son pouvoir à personne, mais son mari l'avait déjà vu. Il réunit une foule de gens et, avec des larmes coulantes de ses yeux, tua sa femme dans la maison.

Personnalité[modifier | modifier le wikicode]

C'était une mère et une femme aimante, mais elle avait une peur constante d'être découvert en tant qu'utilisateur de Hyôton, ce qui l'a laisser frapper son fils quand il lui avait montré les signes du Hyôton qu'il a hérité d'elle, même si elle s'est immédiatement excusé. Elle aimait aussi vivre en paix et en bonheur avec sa famille.

Apparence[modifier | modifier le wikicode]

La mère de Haku était une jeune femme à la peau pâle avec de longs cheveux noirs qui étaient attachés à la pointe avec des bandages, d'une manière similaire à Neji Hyûga. Elle avait également une frange courte. Elle portait un simple kimono léger avec une paire de bottines noires. Dans l'ensemble, elle avait une ressemblance frappante avec son fils.

Compétences[modifier | modifier le wikicode]

Comme son fils, elle utilisait le Hyôton, un kekkei genkai qui combine l'eau et le vent. Cependant, elle n'utilisa jamais son pouvoir de peur de perdre sa vie paisible.

* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.