FANDOM


Sakumo Hatake (はたけサクモ, Hatake Sakumo), surnommé « Croc Blanc de Konoha » (木ノ葉の白い牙, Konoha no Shiroi Kiba), était un shinobi renommé de haut rang de Konoha.

HistoireModifier

Sakumo Hatake était un ninja très puissant et il était aussi très célèbre à Konoha, au point de faire de l'ombre aux célèbres Sannin.[2] Son fils, Kakashi, l'idolâtrait de sorte qu'il se mit comme défi de devenir un ninja aussi fort que son père ; la mère de Kakashi mourut alors qu'il était petit. Durant la guerre, Sakumo tua les parents de Sasori, s'attirant la haine de Chiyo. Cinq ans avant la fin de la troisième grande guerre shinobi, Sakumo et son équipe furent choisis pour une mission de la plus grande importance. Lorsque la vie de ses coéquipiers se trouva en danger, Sakumo décida d'abandonner la mission pour que personne ne meure.

Le suicide de Sakumo

Kakashi découvre la mort de son père.

À son retour au village, les gens le disgracièrent et le dénigrèrent, même ses coéquipiers qu'il avait sauvés, tout le monde l'abandonna. Déshonoré, Sakumo sombra dans une profonde dépression, considérablement affaibli et fatigué. Il finit par se donner la mort. Son fils Kakashi se conduisit dès lors dans le strict respect des préceptes et des lois, jusqu'à sa dernière mission aux côtés d'Obito Uchiwa.

Partie IIModifier

Invasion de PainModifier

Après s'être fait tuer suite à son combat face à Tendô, Kakashi plongea dans les ténèbres, où il rencontra son père, qui lui demanda de lui raconter son histoire. Après une longue discussion, Kakashi dit à Sakumo qu'il était fier de lui et, avant que celui-ci reparte, Sakumo lui dit que sa dernière heure n'était pas encore venue et que, quant à lui, il pouvait enfin partir pour aller rejoindre son épouse, la mère de Kakashi.

CitationsModifier

  • Kakashi) « Ton pardon me comble de bonheur. Je peux aller en paix, désormais… et enfin aller rejoindre ta mère. »[3]

RéférencesModifier

  1. Quatrième Databook, page 142
  2. Naruto chapitre 240, page 17
  3. Naruto chapitre 449, page 9
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .