FANDOM


Un sceau développé par Tsunade qui est réputé pour être l'apogée du contrôle du chakra.[1] En stockant du chakra pendant un certain temps, l'utilisateur crée un sceau sur son front qui conserve tout le chakra pour une utilisation postérieure. Une fois que le sceau est formé, les utilisateurs, ayant déjà un contrôle du chakra impressionnant, peuvent exécuter des techniques sans perdre de l'endurance et du chakra. Quand le sceau est rompu, le chakra stocké retourne dans le corps, augmentant grandement le flux de chakra.
Sceau de Sakura

Sceau de Sakura

Ce sceau est aussi en quelque sorte relié à Katsuyu, l'invocation des deux utilisateur du sceau. Comme elle l'affirma, elle est directement reliée et dépend des capacités du sceau.[3]

AnecdotesModifier

  • Quand il est écrit « 白毫 », Byakugô veut dire « Urna » (voulant dire littéralement « beaux cheveux blancs »), qui est un tourbillon de beaux cheveux blancs sur le front de Bouddha, représenté dans l'art par une spirale ou un point, ou même par une pierre précieuse ou une perle. Cela représente le troisième œil qui permet de voir au-delà du monde ordinaire et dans le monde divin.
  • Mito Uzumaki a une marque similaire sur son front. Alors que le sceau de la force blanche semble être modélisé d'après cela en terme d'apparence, on ignore actuellement si la marque de Mito est aussi un sceau de la force blanche.
  • Sakura Haruno a passé trois ans à stocker son chakra pour former le sceau, alors que la première disciple de Tsunade, Shizune, a été incapable d'y arriver à cause du niveau du contrôle du chakra requis.[4]
  • Tsunade utilise une partie du chakra du sceau pour rajeunir.
  • Dans les chapitres pré-publié dans le Weekly Shônen Jump, le sceau fut initialement appelé « Sceau de la Force Blanche » (白豪の印, Byakugô no In). Cela fut corrigé dans la version reliée.

RéférencesModifier

  1. 1,0 1,1 Deuxième Databook, page 201
  2. Naruto chapitre 632, page 18
  3. Naruto chapitre 635, pages 4~5
  4. Naruto chapitre 632, pages 12~15
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .